EDOUARD LOKO : baroud d’honneur de la communication Talon

0
835

« Le chef de l’état nous a instruits pour vous dire que désormais la parole est libérée. Vous avez l’obligation de communiquer autour de vos actions respectives. » Sous réserve de démenti ce sont là des propos qu’aurait tenus Edouard Loko, chargé de mission du chef de l’état, à la tête d’une équipe de la direction de la communication de la présidence de la république.
Serait-ce la fin des haricots pour le régime de la rupture ? Brillant communicant monsieur Edouard Loko dont les compétences sont incontestables est probablement le mieux placé pour apprécier la baisse de popularité actuelle de son employeur le président Talon. Dans sa bouche de pareils propos tiennent plus de l’aveu d’échec que de la véritable stratégie de communication. Fustigeant la campagne d’intoxication et de désinformation dont serait victime le président Talon sur les réseaux sociaux, Edouard Loko a surement voulu inciter les responsables administratifs des différents ministères à se départir de l’omerta que leur imposait la normo-communication dictée jusqu’ici par des soucis de discrétion dont Edouard Loko lui-même se voulait être le principal apôtre.
En réalité les raisons de cette révolution copernicienne dans la communication autour de l’action gouvernementale seraient plutôt à chercher du côté des nombreux échecs qui jalonnent l’ambitieux programme du Benin révélé. Reconnaitre cette réalité aurait peut-être obligée Edouard Loko à s’interroger sur la réalité des réussites sur lesquelles il souhaite ardemment que les directeurs départementaux et autres responsables des différents services de l’état communiquent. Communiquer oui, mais sur quoi ? Edouard Loko devrait se rendre à l’évidence, plus aucun Béninois n’est dupe du fait que jusqu’ici aucun pan de l’ambitieux programme du gouvernement n’a été réalisé. Le peu qui maintient un semblant d’activité publique a essentiellement été décidé sous l’administration Yayi. Il n’y a rien de subversif à reconnaitre que le bilan actuel du président Talon est plus que maigre et n’incite pas à l’enthousiasme, si on ajoute à cela une morosité économique qui expose de nombreux citoyens à une pauvreté outrageante alors le vase est plein. Plusieurs centaines de projets structurants peinent encore à trouver les financements nécessaires à leurs réalisations et la politique pour les impulser montre d’inquiétants signes d’inefficacités. Voilà la vérité, et c’est elle qui rend difficile toute communication autour de l’action gouvernementale puisqu’il n’y a pas d’actions.
A moins de bâtir un bilan ex nihilo pour encenser des réalisations plus invisibles les unes que les autres Edouard Loko sait que la meilleure option pour ses employeurs reste le silence. Ils n’auront de véritables raisons de communiquer qu’après avoir entendu les cris de détresse des pauvres populations dont ils ont la charge. En attendant que soit réalisé tout ou partie des promesses électorales faites au bas peuple, toute initiative de communiquer pour faire l’éloge du régime de la rupture équivaudrait à de la fumisterie.

Bénin Afrique Monde Infos.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here