vodoun : La Richesse mal exploitée du Bénin

0
412

« Le Bénin est une civilisation vodoun. » ces mots sont du chef de l’état béninois Patrice talon lui-même. Tout en étant vraie, cette affirmation questionne l’intérêt réel que porte encore le Bénin à son héritage vodoun vieux de plusieurs millénaires.
Le gouvernement actuel du Bénin travaille à une mise en valeur touristique du culte vodoun et de tout le potentiel artistique, voire esthétique, qu’offre ce culte encore assez méconnu. Deux infrastructures viendront bientôt concrétiser cette ambition. Il s’agit de deux lieux de mémoires dédiés au vodoun dans la ville de Porto Novo. Même si elle reste intéressante cette initiative présente le risque de la folklorisation de ce qui peu ou prou demeure une religion pour des millions de Béninois. Au-delà de cet aspect des choses, on peut légitimement se demander si nos dirigeants ont véritablement pris la mesure de ce que le vodoun pourrait représenter pour le Bénin comme outil d’influence économique, diplomatique et géopolitique.
Mis à part quelques subsides, l’état au Bénin ne fait rien pour constituer autour de cette religion tous les éléments nécessaires au rayonnement culturel international du Bénin. Alors qu’il se trouve dans son berceau originel le vodoun se retrouve acculé par de nombreuses croyances exogènes à notre culture. Il n’est pas rare que des sectes, très souvent d’obédience chrétienne dénigrent les rites vodoun sans pour autant encourir les rigueurs de la loi. On comprend mieux pourquoi les présidents qui se sont succédé à la tête du pays se montrent plus sensibles aux injonctions du Vatican qu’ils ne le sont des difficultés vécues par les nombreuses communautés qui pratiquent le vodoun à travers le monde.
Comme l’Arabie saoudite avec l’islam ou le Vatican avec le catholicisme, le Bénin pourrait prendre le leadership des pays abritant les plus importantes communautés vodoun dans le monde. À commencer par la République d’Haïti avec laquelle nous partageons un pan important de notre histoire nationale. Le brésil, les états unis, tous les pays des caraïbes, d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud ont de fortes communautés afro descendantes qui pourraient servir de relais a la politique diplomatique du Bénin dans toutes ces parties du monde.
Pour le Bénin, le meilleur exemple à suivre dans ce domaine reste Israël qui avec moins de dix millions de juifs pratiquants dans le monde arrive quand même à jouir d’une aura internationale qui lui assure dans tous les pays de la planète une continuité géopolitique et économique quasi universelle.
Si le bénin veut devenir autre chose que le petit pays côtier aux ambitions fragiles qu’il est actuellement et surtout s’il souhaite définitivement s’émanciper de la tutelle de ses habituels maîtres tout doit être fait alors pour remettre le vodoun au centre de notre récit national commun.

Bénin Afrique Monde Infos .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here