RACHIDI GBADAMASSI : HONORABLE ? PAS VRAIMENT…MORPION, SUREMENT.

0
489

Quelque soit le régime Rachidi Gbadamassi traine sa carrure gargantuesque dans les allées du pouvoir. Dans l’enceinte de l’hémicycle sa voix de stentor n’a de cesse d’aboyer au profit du plus offrant surtout de l’occupant en exercice du fauteuil de la marina.  Jeune politicien dont on dit le casier judiciaire tout aussi vierge qu’une prostituée togolaise de djonkey , RACHIDI GBADAMASSI s’est longtemps vu hégémonique à la tête de sa baronnie locale de Parakou . Son étoile pourtant ne cesse de pâlir et sous le parapluie du régime de la rupture il végète tel un morpion, orphelin de yayi boni l’homme qui jadis avait fait de lui un relais incontournable dans le nord Benin.

Les rumeurs à ses sujets sont si nombreuses et sulfureuses que la décence nous interdit ici d’en faire étalage.  Pour se mettre à l’abri de potentielles poursuites judiciaires, Rachidi Gbadamassi serait donc réduit à jouer en permanence les équilibristes pour s’assurer le parapluie protecteur du pouvoir en place.

Pourtant tous ceux qui connaissaient Rachidi gbadamassi lui prédisaient un avenir politique brillant.  Dans son ex-fief de Parakou l’actuel député du bloc de la mouvance présidentiel avait réussi avec l’aide du président yayi l’animation d’une base électorale qui lui était fidèle et dévouer. C’est à la veille des présidentielles de 2016 que Rachidi Gbadamassi va opérer un revirement politique dommageable a sa carrière politique. Son nom figure en lettres d’or parmi tous ceux qui ayant des choses à se reprocher ont finalement trouvés hospitalité sous la rupture. Malgré des rodomontades creuses sans cesse répétées pour faire bonne figure Gbadamassi semble avoir perdu l’assise nécessaire à une réélection à Parakou. Face à un retour imminent du président yayi boni sur le devant de la scène, le député ne parait plus pouvoir faire le poids face au rouleau compresseur des partis FCBE et USL. Esseulé, fragiliser Gbadamassi Rachidi sert désormais de ramasseur d’ordures pour le bloc de la majorité présidentielle.

Au lieu de vociférer dans le vide il serait peut-être temps que l’honorable Gbadamassi fasse la paix avec lui-même et avec les nombreux démons qui hantent son sommeil dont on dit qu’il n’a rien de celui du juste.

Maitre absolu dans les régions du centre au nord le président yayi a mieux à faire que de s’occuper des aboiements stériles d’un Rachidi Gbadamassi politiquement agonissant. Enliser dans des revirements politiques obscurs, l’homme peine désormais à convaincre les populations qui désormais voient en lui le porte flambeau d’un régime autocrate et inutilement vantard. Le mot qui revient le plus quand on pense à Rachidi Gbadamassi c’est celui de gâchis. Un gâchis politique, mais pis un gâchis personnel pour l’ex-roi de la cite des kobourou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here