AUX MÂNES DE NOS ANCÊTRES, LA PATRIE RECONNAISSANTE

0
557

En partant à Allada Dada Agoli-Agbo serait parti avec toutes les chances de réélection du président Talon. Voilà pince-sans-rire ce que murmure la rumeur béninoise au moment où le pays réserve des obsèques royales à l’illustre disparu.

Dans un Bénin où le mysticisme et la sorcellerie ne sont jamais loin quand il s’agit de politique d’aucuns ont tôt fait de voir en Sa Majesté Agoli-Agbo l’homme qui dans la nuit se faisait auprès des choses invisibles l’avocat du président talon.  Alors que les augures du to-fa ne présageaient rien de bon pour la rupture, c’était déjà Dada Agoli-Agbo qui malgré son âge s’était épuisé en rituel expiatoire pour conjurer le mauvais sort et appeler sur un mandat calamiteux les bonnes grâces de nos vénérés ancêtres.

Alors que talon bat des records d’impopularités et que la rumeur toujours elle, le présente comme le président le plus maudit par ses concitoyens, les prières protectrices de Dada risquent de lui faire défaut. Depuis que cette satanée rumeur le dit en froid avec parfaite de banane, notre président se retrouve donc orphelin d’une tutelle spirituelle capable de lui épargner les foudres des dieux qui du fait de la rupture ne bénéficient plus des poulets et des boucs de sacrifices devenus trop chère pour le portefeuille du citoyen honnête.

On se prend alors à imaginer dada Agoli-Agbo tentant vainement d’expliquer aux noms illustres Béhanzin, Kaba, bio Guerra, Houégbadja, Toffa et autres ce qu’est devenu leur cher pays entre les mains de talon. Un pays exsangue dont les fils devenus miséreux se livrent au vol et à la prostitution pour survivre. Voilà le Bénin du président Talon. Une nation à genou où le patrimoine national est bradé puis laisser aux mains de ceux qui à l’époque de nos alleux étaient combattus farouchement. Nous imaginons la mine du roi Béhanzin au récit de notre port céder aux Belges. Ce même port pour lequel il avait chassé les français à coups de pied dans le derrière, que pensera le grand roi Toffa de ce PRD devenu la tombe des espoirs de ses enfants ayinonvis.

Et que dire de Kaba et bio Guerra qui de l’autre cote de l’existence entendent qu’un complot parlementaire vise à empêcher un de leur digne fils de monter au perchoir. Tenu par les exigences de son rang dada Agoli-Agbo fera du Bénin et de talon le rapport le plus honnête possible. Les yeux écarquillés, tristes et déçus nos vénérés ancêtres l’écouteront égrener la litanie des maux qui nous minent sous la rupture. Sur le chemin qui le mène à Allada Dada Agoli-Agbo sait pouvoir compter sur nos prières et en union avec nos illustres défunts de Béhanzin à kerekou qu’aucun deux n’oublis ou n’abandonne ce Bénin qui saigne.

Bénin Afrique Monde Infos.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here