Sébastien Ajavon, Yayi Boni, Nicéphore Soglo à l’Assemblée nationale…

0
164

Sébastien Ajavon, Yayi boni, Nicéphore Soglo à l’Assemblée nationale…Deux ex-présidents et un prétendant au poste venus hantés les derniers jours de la rupture.

2019 années de tous les risques pour le régime de la rupture. Les principaux mastodontes de l’échiquier politique nationale auraient décidé de prendre l’Assemblée nationale à leurs comptes. Post avancé du régime Talon l’Assemblée nationale aura été le quinquennat durant une arme fatale anti-opposante. Peut-être plus pour longtemps.

Ce qui au départ n’était qu’une rumeur l’est toujours. Mais désormais elle enfle sans cesse empêchant le président Talon de dormir du sommeil du juste.

Sebastian Ajavon, Yayi boni, Nicéphore Soglo à la tête de leurs formations politiques respectives aurait décider de transformer la prochaine législature de la représentation nationale en quelque chose qu’elle n’est toujours pas au moment où on parle, un véritable contrepouvoir au service de la démocratie et de l’état de droit.

Mieux, le prédécesseur du président Talon lorgnerait plus qu’ouvertement sur le perchoir. Boni Yayi, président de l’Assemblée nationale, ce serait pour le camp talon un véritable cataclysme politique. Plus encore si la majorité des députés étaient désormais de l’opposition. En étant minoritaire, l’opposition politique au président Talon fait déjà preuve d’une pugnacité qui a fait chavirer de récents projets de révision constitutionnelle.

En attendant que les législatives de 2019 livrent ses secrets, il faut espérer pour la fécondité du débat politique au Benin que ces trois grands hommes d’État participent sans obstacle au dynamisme démocratique du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here