Rencontre avec les têtes couronnées : Patrice Talon enclin à une politisation des royautés et chefferies

0
256

Après l’exercice peu ou prou réussi du 4 mars 2017, Patrice Talon a encore ouvert les portes du palais de la Marina aux rois et têtes couronnées du Bénin le samedi 25 aout 2018. Dans le communiqué officiel pondu par les soins du prince de la Marina, il est invoqué que la rencontre avait pour principal but de faire l’état des lieux des chefferies traditionnelles et de présenter les solutions du pouvoir face aux difficultés des royautés.

Au-delà de ce discours habile et intelligemment concocté et remis aux médias, il faut voir dans cette rencontre les grimaces d’un Chef d’Etat en manque de légitimité populaire qui essaie de marchander la sympathie des rois et chefs traditionnels du Bénin. Ces derniers sont réputés avoir une bonne aura dans leurs contrées respectives et prennent en période électorale la posture de faiseurs de roi. Patrice Talon est malin, et utilise sa malice pour essayer de contenir le mécontentement populaire qu’engendrent ses politiques maladroites depuis son arrivée au pouvoir.

Patrice Talon dans la politique politicienne avec les rois

Dans son malheureux projet de révision constitutionnelle avorté en avril 2017, la mouvance présidentielle, grassement parrainée par Patrice Talon avait par dessein sournois et malicieux introduit dans le projet des articles qui selon des géniteurs devraient constitutionnaliser les royautés et chefferies traditionnelles.

Si aujourd’hui, l’organisation institutionnelle et politique a arraché aux rois toute attitude décisionnelle, cela parait curieux que Patrice Talon et ses affidés trouvent cette alchimie incongrue. Avec du recul, et partant d’un diagnostic de la situation politique d’alors, on déduit que ce caprice n’était qu’un appât tendu aux rois pour bénéficier de leur soutien. Patrice Talon voulait par des avantages pécuniaires accordés aux rois, se faire de nouveaux amis influents pour étouffer les foyers de contestations qui naissent à cause de sa gaucherie de politique quinquennale.

De mars 2017 à aout 2018, la situation politique de Patrice Talon ne s’est pas améliorée. Pis, la contestation du Chef et sa chute de popularité annoncent notamment de moments difficiles à ses poulains qui compétiront face à une redoutable coalition de l’opposition qui se met en ordre de bataille. En versant dans ces rencontres populistes, Patrice Talon plonge malheureusement le reste de son mandat dans la politique politicienne.

Malgré ses mimiques du week-end dernier face aux rois, Patrice Talon ne pourra apaiser le mécontentement que si seulement il laissait entrer en lui les réflexes d’un homme d’Etat et non d’un capitaliste plus ou moins sauvage porté au faîte du pouvoir par la naïveté émotive de certains Béninois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here