Le djihad de talon contre les réseaux sociaux

1
214

Casser le thermomètre ne fait pas baisser la température le président talon aurait dû le savoir. En missionnant Romuald WADAGNI pour justifier aux yeux du peuple une mesure dont le ridicule le dispute à la vacuité, le président TALON espérait il faire avaler au peuple béninois une énième couleuvre, prédatrice pour les libertés individuelles.

Nous faire prendre des vessies pour des lanternes, telle était la mission de Romuald WADAGNI. De toute évidence ce dernier s’est retrouvé en pénurie d’arguments quand il s’est agi de justifier de façon pertinente la taxe sur les réseaux sociaux. Partant de l’argutie selon laquelle les réseaux sociaux ne seraient utilisés qu’à des fins ludiques, WADAGNI a déployé un argumentaire creux, indigne d’un haut fonctionnaire d’état et au travers duquel transparait clairement la rancune tenace que nourri le président TALON à l’égard de réseaux sociaux qui de bien évidence lui sont tous devenus hostiles.

Puisqu’il faut convenir que les réseaux sociaux sont devenus un nid de contestation aux manœuvres antisociales et antidémocratiques, le gouvernement de la rupture a probablement trouvé là l’occasion de museler un acteur devenu essentiel pour la sauvegarde de la liberté d’expression nécessaire à tout régime démocratique.

Cette stratégie machiavélique contraste énormément avec la politique de communication présidentielle qui en d’autres temps affichait avec une pompe inutile les près de 200 000 abonnés de la page Facebook du président talon. C’est donc parce qu’il se sait désormais battu sur lesdits réseaux sociaux que le président entend œuvrer pour limiter la portée de la fronde populaire qui s’exprime par leurs biais.

Après avoir fait piètre figure dans bien d’autres domaines et surtout après avoir montré toutes leurs incapacités à redresser une économie béninoise plus que jamais à terre, voici que le président talon et son gouvernement s’illustre à nouveau négativement aux yeux du consommateur béninois.

Puisse les différents contre-pouvoirs se mettre en marche afin d’enrayer l’inexorable déclin du bon sens qui caractérise la gouvernance talon.

1 COMMENTAIRE

  1. C’est bien dommage que la seule chose qui nous permettait á nous les jeunes de pouvoir quelques temps soit peut de nous éloigné de la l’oisiveté et d’avoir l’esprit sain le gouvernement décide de nous en privé oh mon dieu!!!!! Qu’Adviendra t-il pour nous les jeunes depuis lá je me pose sans pouvoir trouver une vraie réponse

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here