Naufrage économique du Bénin : Quand la BCEAO confirme nos inquiétudes.

0
106

Quand la propagande gouvernementale hulule à qui veut bien l’écouter que l’économie béninoise se porte bien, la rédaction de notre journal entend lui opposer une série de chiffres qui démontrent à souhait le contraire. Non seulement le gouvernement béninois ment au sujet de la supposée bonne santé de l’économie, mais pis la politique économique actuelle enrichi une élite en appauvrissant la majorité d’une population déjà passablement éprouvée par la corruption qui gangrène le sommet du pouvoir.

Alors que dans l’espace UEMOA la tendance est à la hausse des crédits bancaires octroyés, le Bénin se singularise par une forte chute du taux de cet indicateur majeur du dynamisme du secteur privé. Ainsi le numéro 1238 du journal l’économiste révélé que de 1112,1 milliards de F CFA en 2016, le montant des crédits octroyés par les banques en activité au Bénin chute en 2017 pour se retrouver à 829,2 milliards de FCFA.

Le Bénin se retrouve donc en dessous de la moyenne sous régionale estimé à a 4,1% dans la plupart des pays de l’union. C’est donc une chute vertigineuse qui consacre le Bénin comme l’un des pays les moins attractifs pour les investissements privés.

Avec un taux de chômage qui culmine, un pouvoir d’achat de la population qui sans cesse baisse et confronte les plus hardis à une misère crasse, le gouvernement béninois ne peut plus décemment poursuivre une politique économique qui de toute évidence ne prospère pas.

D’ailleurs des béninois se mobilisent de plus en plus pour dénoncer  la précarité à laquelle les contraint une gouvernance économique aveugle et incompétente.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here