« L’opposition ira aux législatives avec un bloc ou deux » Géraldo Gomez annonce un front uni

0
1350

L’opposition fera bloc lors des prochaines élections législatives pour s’adjuger la majorité des sièges au parlement. C’est essentiellement l’un des grands enseignements d’une émission animée ce dimanche par Géraldo Gomez, le secrétaire général adjoint de l’Union Sociale Libérale (USL).

L’invité dominical du plateau politique de Soleil FM a opiné sur diverses questions d’intérêt de l’actualité politique nationale. D’une diction assez impassible, le responsable de l’USL, parti politique se réclamant de l’opposition, s’est prêté en toute aisance aux relances en rapport avec la vie de son regroupement, le code électoral, le quitus fiscal.

Une liste unique pour l’opposition en 2019

L’opposition ne prendra pas part aux joutes législatives en rang dispersé. L’idée d’une liste unique pour concentrer toutes les forces politiques opposées à l’affreuse gouvernance de Patrice Talon se fait de plus en plus précise au niveau des états-majors. Géraldo Gomez a laissé entendre que les hommes regroupés au sein de la grande coalition de l’opposition sont enclins à faire de grandes concessions pour que les listes issues du bloc n’excèdent pas deux.
Pendant que dans le camp de la mouvance présidentielle les acteurs aliment d’ores et déjà une guerre à peine voilée avant les échéances législatives, les groupes politiques ont conscience de la nécessité de se soutenir pour contrer les caprices des hommes du pouvoir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here