Multiplication des initiatives : les prémices d’un soulèvement populaire contre Talon

0
1262

Le ton a été donné depuis Nikki, ville septentrionale, qui se veut désormais l’épicentre de la contestation populaire contre la contestée gouvernance de Patrice Talon. Après l’initiative de Nikki, d’autres mouvements, essentiellement constitués de jeunes, déçus de la gouvernance actuelle, sont nés dans plusieurs villes béninoises pour crier leur indignation devenue grande face à l’incapacité du pouvoir de la Rupture d’apporter des solutions vitales aux différents besoins exprimés.

A la suite de Nikki, il y a eu successivement l’initiative de Ouidah, Akpakpa, Parakou. La raison fondamentale de tous ces mouvements est d’alarmer l’opinion nationale et internationale sur l’état de déliquescence de l’Etat de droit et de la gravité d’une crise socio-économique accentuée par une gouvernance sauvage au visage inhumain de Patrice Talon et de sa suite que les opposants taxent de saigneurs.
Si les acteurs de l’initiative de Nikki ont tenu un discours rugueux qui laisse entrevoir un élan rebelle, ceux des autres villes ont également haussé le ton et se disent prêts à aller plus loin.

Le risque de la déflagration national qui pourrait avorter le mandat de Patrice Talon est grand si les sbires en uniforme du pouvoir s’entêtent à étouffer par des menaces les voix dont l’écho reçoit l’assentiment du peuple.
Patrice Talon, compétiteur autosuffisant, est à l’épreuve du pouvoir, lequel lui échappe de plus en plus à la veille des législatives.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here