Constitution des Blocs : le PRD toujours dans la stratégie de marchandage de logo

0
727

Le parti du renouveau démocratique du président Adrien Houngbédji s’oppose à la dissolution du logo arc-en-ciel dans le grand bloc en gestation. Si face à la redoutable machine de guerre que l’opposition entend déployer dans le cadre des prochaines législatives, Patrice Talon, prise de peur, a contraint ses poulains à deux blocs, les négociations semblent difficiles et deviennent de plus en plus épineuses. D’autres partis et mouvements politiques ont déjà renoncé à leurs attributs pour se laisser engloutis dans un regroupement.

Mais le PRD refuse  la disparition de son logo en menaçant ses alliés d’une rupture qui se matérialiserait par une liste unique portant uniquement les candidats du PRD, renforcés par d’autres partenaires circonstanciels qui viendraient chez les tchoco-tchoco parce que rejetés, et frustré et ailleurs.

Après les prospectives de l’état-major du PRD, le parti courait le risque de ne pas enjamber le seuil des 10% comme l’exige le code électoral empreint de polémiques, voté le 3 septembre 2018 par une majorité de députés qu’une grande majorité d’acteurs politiques taxent de pantins à la solde du pouvoir Talon.

Cette obstination de la bande à Hougbédji est illustrative du fait que les tchoco tchco ne veulent pas voir ce qu’ils qualifient arrogamment de leur identité, mais est aussi révélatrice de la technique commerciale du parti. En 2016, le PRD avait imposé son logo à Lionel Zinsou dans une transaction politico-économique qui a indigné plus d’un.

S’il est impossible de savoir combien les leaders du PRD ont empoché pour louer leur logo à l’ancien challenger de Patrice, il est une évidence que les comptes du Parti, ou du moins celles de son président, sont sortis suffisamment renforcés.

Aujourd’hui comme en 2016, le PRD veut afficher en grand format son logo sur ce qui constituera le visage de la coalition de l’axe de l’axe dynamique unitaire- Bénin en route- UND et consort. Ce chantage sera politiquement et économiquement payant pour le PRD.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here