BENIN : AFFAIRE KOROGONE, DES HEURES SOMBRES POUR LA JUSTICE BENINOISE

0
4475

Le collège d’avocat qui a eu à sa charge la défense de SABI SIRA KOROGONE a commencé par exposer sur la non-qualification du tribunal de Cotonou pour juger d’une affaire qui s’est essentiellement déroulée à Nikki. Dans une salle d’audience majoritairement acquise à sa cause, monsieur KOROGONE n’a montré aucun signe de faiblesse apparent. Preuve s’il en fallait que la menace d’une peine de prison ferme ne suffise pas à éteindre la flamme révolutionnaire qui porte son combat.

Après d’âpres discussions c’est un verdict en forme de réquisitoire qui vient sanctionner la fronde ouverte que nourrissent les fils de Nikki contre la gouvernance du président talon. Douze mois de prison fermes assortis d’une amande de 3 000 000 de franc CFA. Plus qu’un dénouement judiciaire c’est le risque d’un système judiciaire aux ordres qui se profile à l’horizon.

Pour une majorité de Béninois, ce verdict est à inscrire dans le même registre que de précédente affaire pour lesquelles les présumés accusés semblent avoir été punis plus pour opposition au pouvoir en place que par un souci légitime de dire le droit.

Plus personne au Benin n’a foi en une justice impartiale et sereine devant les pressions du pouvoir. Soupçons de connivence avec le pouvoir exécutif, sévérité sélective à l’encontre des contrevenants aux lois en vigueur dans notre pays, légitimité entachée d’un léger voile de corruption et la liste n’est pas exhaustive. Ce sont là des griefs qui aujourd’hui brouillent l’image d’un système judiciaire béninois qui malheureusement sort de moins en moins grandi des dossiers sensibles dont il a la charge.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here