Condamnation de Atao : fin d’une triste saga politico-judiciaire

0
355

Ce mardi 6 novembre a connu la fin d’une triste saga judiciaire avec des relents politiques. Le verdict est tombé et sonne la désillusion de ceux qui espéraient que le droit soit dit en faveur de Atao Hinnouho. Hélas ! Le député déposé en prison sous le règne de Talon sans que son immunité ne soit levée est condamné à 5 ans d’emprisonnement ferme assortis d’une amende de 3 milliards de nos francs. Cette lourde peine prononcée à l’encontre de l’élu parlementaire intervient dans une prétendue affaire de fraude douanière que le conseil de l’accusé continue de contester. En espérant que ses avocats interjettent appel, Atao Hinnouho part en prison pour un quinquennat. Cette peine sonne pour l’homme le glas de son aventure politique et de ses affaires. Il apparait donc impossible pour le président du parti Réseau Atao de se présenter aux prochaines élections législatives.

Si les proches de l’homme et une partie de la classe politique voient en cette pénible peine l’épilogue d’une traque commencée depuis que l’élu parlementaire s’oppose à la gouvernance Talon, il faut s’alarmer sur les conditions d’un procès qui fera date en ce qui concerne le requiem de la démocratie.

L’emprisonnement de Atao rebat les cartes à l’Assemblée. Une tête qui s’est montrée hostile à Patrice Talon a été tranchée sur l’autel d’une justice que nombre d’observateurs taxent de vassalisée. La subite déclaration d’appartenance du député à la mouvance n’aura pas suffi à le sauver.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here