TALON ET HOUNGBEDJI : LA RUPTURE !

0
826

Faire l’âne pour avoir le foin puis des l’ors qu’il n’y a plus de foin, et bien se transformer en lion rugissant prêt à tout saccager. Le président talon découvre à son corps défendant les vicissitudes de la vie politique béninoise, il découvre par la même occasion qu’a trop vouloir être plus malin que les autres ont fini toujours par se faire entuber soi-même. Au-delà du cas PRD qui en réalité n’est qu’un épiphénomène c’est de façon plus générale la question des reformes partisane qui se pose puisque cette dernière présentée comme une reforme majeure de la gouvernance Talon tourne chaque jour que Dieu fait à un fiasco qui confine au ridicule.

Le PRD et sont leader maitre Adrien Houngbedji ont cru un moment qu’ils seraient en mesure non pas de se fondre dans la masse du bloc républicain, mais en réalité de dissoudre ce même bloc républicain afin d’en faire une réincarnation politique du PRD. Cette alchimie tant espérée par le président de l’assemblée n’a pas eu lieu. Pire le PRD et son leader se sont fait bousculé par la jeune garde politique de la mouvance qui voyait d’un assez mauvais qu’un parti passablement discrédité sur la scène politique nationale vient ainsi imposer son desidérata a une élite jeune qui se veut en rupture avec l’ancienne garde politique du pays. Le divorce est donc devenu inévitable là où le président talon lui-même rêvait de fédérer autour de lui des légions de fidèles disposées à battre campagne en sa faveur.

La reforme partisane est donc un échec de plus à mettre au passif du président talon qui malgré ses nombreux efforts peine à concrétiser des ambitions devenues chimères aux yeux de nombreux Béninois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here